Industrie

Industrie – Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel d’avril 2024 – Une évolution en dents de scie pour l’industrie vaudoise

13.05.2024 – Malgré un contexte géopolitique fortement perturbé et une inflation qui fait de la résistance – aux Etats-Unis notamment – l’économie mondiale se montre résiliente. Les derniers chiffres publiés par le Fonds monétaire international (FMI) laissent entrevoir une légère révision à la hausse de la croissance mondiale en 2024, à 3,2 % contre 3,1 % lors de la précédente estimation. Au niveau suisse et vaudois, la croissance devrait rester modérée cette année, en-deçà de la moyenne à 10 ans. Mais avec une inflation en-dessous de 2 % et un marché de l’emploi toujours vigoureux, les voyants sont plutôt au vert. Le premier revirement de politique monétaire a d’ailleurs été initié par la Banque nationale suisse (BNS) fin mars, qui a abaissé son taux directeur à 1,5 %, et cette tendance devrait se confirmer au sein des principales banques centrales au cours des prochains mois.

Une légère embellie semble également se dessiner parmi les industriels vaudois. La tendance est en effet positive en ce qui concerne l’évolution en rythme mensuel des entrées de commandes et de la production. La durée assurée de production est d’ailleurs en légère augmentation et dépasse sept mois. Mais la situation est toutefois caractérisée par une forte hétérogénéité. A titre d’exemple, un quart des sondés ont vu leur situation bénéficiaire s’améliorer au cours du trimestre sous revue, alors qu’un tiers du panel enregistrent une évolution à la baisse. Par ailleurs, l’hémorragie sur le front des carnets de commandes étrangères s’est estompée mais un tiers des répondants les jugent encore insuffisamment remplis et la position concurrentielle sur le marché européen s’est détériorée pour un quart des exportateurs. Dans ce contexte, l’indicateur de la marche des affaires s’améliore mais continue d’évoluer en territoire négatif.

Malgré un fort niveau d’incertitudes, les industriels vaudois restent globalement optimistes concernant le trimestre à venir. Dans le sillage d’une amélioration attendue sur le front des exportations et des entrées de commandes, les perspectives d’emploi sont à nouveau positives.

Publications

Archives