Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel d'avril 2018 - La conjoncture mondiale profite aux industriels vaudois

09.05.2018 - La croissance économique mondiale continue d’évoluer à un rythme soutenu en ce début d’année 2018. Cette dynamique ne devrait pas s’estomper au cours des prochains mois même si des tensions commerciales dues à une recrudescence de mesures protectionnistes restent en toile de fond. La situation demeure néanmoins solide dans les pays émergents et les prévisions de croissance des Etats-Unis et des pays de la zone euro ont même été récemment relevées par les principaux instituts économiques. Au niveau de l’économie suisse, la croissance devrait également se renforcer par rapport à l’an dernier, sous l’impulsion d’une hausse des exportations, des investissements et de la consommation intérieure.

L’embellie observée au niveau national est aussi constatée par les industriels vaudois. Bien que les carnets de commandes globales soient toujours jugés insuffi samment remplis par un tiers des répondants, les indicateurs des entrées de commande et de la production évoluent positivement en rythme mensuel mais également annuel. Signe d’une production en nette accélération, la proportion d’industriels faisant état d’un manque de main-d’oeuvre a triplé sur les 6 derniers mois pour atteindre 17 %, et la position concurrentielle s’est renforcée, tant sur les marchés intérieur qu’étrangers. Tous les indicateurs ne sont pourtant pas au vert. Bien que les prix de vente aient retrouvé une certaine stabilité, la situation bénéfi ciaire continue à se détériorer pour près d’un quart des répondants. L’insuffisance de la demande reste par ailleurs l’obstacle à la production le plus cité (48%).

Les industriels vaudois demeurent optimistes concernant l’évolution attendue au cours des prochains mois. La bonne situation sur le front des exportations devrait se poursuivre, avec comme conséquence une augmentation des entrées de commandes (attendue par 40 % des sondés) et une hausse de la production (prévue par un tiers des répondants).

Partenaires