Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel d'octobre 2019 - Des industriels vaudois partagés quant à l'évolution de leurs affaires au cours des prochains mois

05.12.2019 - En raison principalement de la recrudescence des obstacles au commerce et des difficultés du secteur manufacturier qui en découlent, le ralentissement de la croissance mondiale s’est poursuivi au cours du trimestre sous revue, et ce, de manière généralisée. Ainsi, les prévisions de croissance pour 2019 et l’an prochain ont été revues à la baisse dans la plupart des pays avancés et émergents. L’économie vaudoise devrait suivre la même tendance selon les dernières prévisions du CREA, avec une croissance attendue à 1,4 % en 2019, puis à 1,5 % pour 2020, contre 1,6 % et 1,9 % respectivement lors des prévisions établies six mois auparavant. Les incertitudes restent nombreuses au niveau mondial, tout comme les foyers de tensions géopolitiques, mais le nouvel assouplissement de la politique monétaire des banques centrales, notamment américaine et européenne, devrait toutefois continuer à soutenir l’investissement et la croissance.

Les entreprises industrielles vaudoises n’ont pour le moment pas cédé à l’alarmisme, bien que les difficultés à l’international commencent à se faire sentir. En effet, les carnets de commandes sont désormais jugés insuffisamment remplis par près d’un entrepreneur sur deux, contre un sur trois lors de la précédente enquête trimestrielle. La position concurrentielle sur les marchés étrangers s’est par ailleurs légèrement détériorée et des difficultés de financement sont mentionnées par 20 % des répondants comme obstacle à la production (contre un sur dix précédemment). La situation bénéficiaire est par ailleurs en recul pour près d’un quart du panel sondé. Toutefois, un tiers des répondants font état d’une augmentation des entrées de commandes et de la production en comparaison annuelle. L’utilisation moyenne des capacités de production et la durée assurée de production se maintiennent d’ailleurs à un niveau élevé en comparaison historique.

Les industriels vaudois sont partagés concernant l’évolution attendue de leurs affaires au cours des prochains mois. Un tiers du panel pressentent une hausse des entrées de commandes. Néanmoins, signe d’un regain du niveau d’incertitudes, un répondant sur cinq redoutent une dégradation de la marche des affaires au cours des six prochains mois.

Partenaires