Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel d'octobre 2020 - L'industrie vaudoise toujours plombée par la morosité ambiante

01.12.2020 - Si les prévisions de la croissance mondiale pour 2020 établies par le FMI ont été légèrement révisées à la hausse (-4,4 % contre -4,9 % précédemment), la reprise l’an prochain devrait s’avérer plus faible et plus lente que prévu. Après une légère amélioration au cours de l’été, la situation sanitaire et économique se dégrade notamment en Europe. Au niveau suisse, le PIB devrait baisser de 3,8 % cette année selon les prévisions du SECO, tandis que pour l’économie vaudoise, le recul est évalué à 4,9 % par le CREA. Ces estimations sont à considérer avec beaucoup de précautions. De nombreuses incertitudes caractérisent en effet toujours le climat conjoncturel actuel. A l’heure où un certain nombre de pays ont pris le chemin d’un nouveau confinement, plusieurs vaccins potentiels sont néanmoins en phase avancée d’essais cliniques à travers le monde.

La situation reste très compliquée dans l’industrie vaudoise, comme l’illustre l’indicateur synthétique de la marche des affaires. Mais cette crise touchant l’ensemble de l’économie mondiale – et donc les entreprises concurrentes – la position concurrentielle des entreprises vaudoises sur les marchés étrangers est restée globalement stable au cours du trimestre sous revue. Et si 70 % des industriels sondés font toujours état d’une demande insuffisante, des difficultés de financement ne sont relevées que par 10 % des répondants, une proportion trois fois moins importante qu’il y a six mois. En revanche, aucune embellie marquée des entrées de commandes n’est constatée ; une diminution de cet indicateur en rythme annuel est déplorée par la majorité des entreprises sondées. Dès lors, six répondants sur dix jugent toujours leurs carnets de commandes – y compris les carnets de commandes étrangères – insuffisamment remplis. La moitié du panel constate également une détérioration de la situation bénéficiaire au cours des trois derniers mois.

Le climat chargé d’incertitudes se ressent parmi les prévisions des industriels vaudois, plus pessimistes qu’il y a trois mois. Confrontés à une situation difficile, la majorité d’entre eux s’attendent à une évolution identique des entrées de commandes et de la production au cours du prochain trimestre. Un quart des répondants prévoient par ailleurs de réduire leurs effectifs.

Partenaires