Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel de juillet 2020 - Les industriels vaudois souffrent des incertitudes liées à la crise sanitaire mondiale

17.08.2020 - La crise provoquée par la pandémie de coronavirus reste difficile à maîtriser sur l’ensemble du globe. Dès lors, les prévisions de la croissance mondiale pour cette année ont encore été revues à la baisse par le FMI (-4,9 % contre -3 % précédemment), alors que la situation économique évolue de manière très contrastée dans les différents pays selon le stade de déconfinement et les dispositifs de soutien apportés. Un niveau élevé d’incertitudes continuera par ailleurs d’accompagner les entreprises durant de longs mois. En Suisse, malgré la chute historique des exportations au cours du 2e trimestre, la situation s’est stabilisée, avec notamment un niveau de chômage pour le moment contenu. Les prévisions du SECO laissent toutefois entrevoir une baisse du PIB national de 6,2 % cette année, alors que la dégradation devrait être moins forte pour le canton de Vaud (5 % selon le CREA).

Malgré une légère amélioration, l’indice synthétique de la marche des affaires des industriels vaudois évolue encore largement en territoire négatif. Le ralentissement économique observé dans les principaux marchés des entreprises exportatrices du canton se ressent fortement. En effet, près de 60 % des sondés jugent leurs carnets de commandes étrangères insuffisamment remplis, contre 40 % lors du précédent relevé trimestriel. De plus, l’insuffisance de la demande est citée comme obstacle à l’activité par sept répondants sur dix et le taux d’utilisation moyenne des capacités de production a encore baissé pour s’établir à un record historiquement bas de 71 %. Dès lors, la situation bénéficiaire s’est détériorée au cours du dernier trimestre pour deux tiers des industriels. Point positif, la proportion d’entreprises relevant des difficultés de financement a diminué sur la même période, probablement aidés par les crédits COVID-19 mis en place par la Confédération.

Bien que les industriels vaudois repartent de très bas et que le contexte reste difficile à de nombreux égards, la situation devrait progressivement s’améliorer au cours des prochains mois. Une éclaircie est attendue sur le front des exportations par un répondant sur deux. Dès lors, un entrepreneur sur deux table sur une amélioration de la marche de ses affaires à six mois.

Partenaires