Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel d'octobre 2021 - Perspectives encourageantes malgré de fortes incertitudes

01.12.2021 - Malgré des difficultés d’approvisionnement et des préoccupations liées à l’inflation, en particulier aux Etats-Unis, l’économie mondiale a poursuivi sa progression au cours des trois derniers mois. Toutefois, la couverture vaccinale qui reste suboptimale dans de nombreux pays à l’approche de l’hiver rend la situation économique fragile. Selon les dernières prévisions établies par le FMI, l’économie mondiale devrait croître de 5,9% en 2021, soit 0,1 point de pourcentage de moins que lors du relevé de juillet dernier. Au niveau suisse, l’affermissement de la demande sur les marchés d’exportations et la diminution des restrictions sanitaires ont conduit à une évolution économique favorable au cours du dernier trimestre. La situation sur le marché du travail s’est nettement améliorée, avec comme conséquence une accentuation de la pénurie de main-d’œuvre, principalement dans l’industrie. Sur le plan vaudois, les dernières prévisions de croissance pour 2021 établies par le CREA ont été légèrement revues à la hausse, passant de 3,1% à 3,2%.

Dans la lignée des résultats enregistrés en juillet, les industriels vaudois ont vu leurs affaires se stabiliser à bon niveau au cours des trois derniers mois. Après un léger repli en août, les entrées de commandes ont augmenté en septembre et en octobre. Par ailleurs, les difficultés d’approvisionnement pèsent sur le niveau des prix et des stocks, entraînant parfois une détérioration de la situation bénéficiaire. Près d’un quart du panel estime son stock de produits intermédiaires trop faible et une proportion identique a dû augmenter ses prix de vente au cours des trois derniers mois. Même si 40% des répondants trouvent toujours leurs carnets de commandes insuffisamment remplis, les industriels vaudois sont globalement positifs : une majorité du panel juge la marche des affaires actuelle satisfaisante (50%) ou bonne (20%).

Stimulée par des exportations attendues en hausse, l’activité devrait rester soutenue, malgré une hausse des prix d’achats pressentis par la moitié du panel. La marche des affaires au cours des six prochains mois est ainsi évaluée favorablement par une grande majorité des répondants.

Partenaires