Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel de janvier 2020 - Regain d'optimisme dans un climat international incertain

12.02.2020 - Malgré une légère révision à la baisse, la croissance mondiale devrait sensiblement s’accélérer de 2,9 % en 2019 à 3,3 % en 2020, selon les dernières prévisions du FMI. La récente épidémie de coronavirus, qui pourrait à terme avoir un impact sur la croissance chinoise, est venue s’ajouter aux nombreux risques pesant sur l’environnement conjoncturel mondial. Le niveau d’incertitudes reste en effet élevé, avec en toile de fond, des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, dont le taux de croissance devrait quelque peu ralentir cette année. Toutefois, les politiques monétaires toujours très accommodantes devraient continuer à soutenir la croissance économique mondiale. La tendance est similaire pour les économies suisse et vaudoise. Après une hausse estimée à 1,5 % en 2019, le PIB vaudois devrait s’accroitre de 1,7 % cette année. L’évolution de la relation bilatérale avec l’Union européenne et la force du franc demeurent toutefois des préoccupations majeures.

La situation reste mitigée dans l’industrie et, signe des difficultés actuelles, l’insuffisance de la demande est citée comme obstacle à la production par plus d’un industriel vaudois sur deux. Par ailleurs et bien que les prix de vente soient restés stables, près d’un quart des répondants font état de difficultés de financement et d’une détérioration de la situation bénéficiaire au cours du trimestre écoulé. En revanche, malgré la récente appréciation du franc, la position concurrentielle est restée stable sur les marchés étrangers et les carnets de commandes étrangers sont jugés normalement, voire bien remplis, par trois quarts des sondés. Les entrepreneurs vaudois font également état d’un maintien du taux d’utilisation moyen des capacités de production et de la durée assurée de production. Dès lors, trois quarts des répondants jugent leur marche des affaires satisfaisante ou bonne.

Un relatif optimisme se dégage à nouveau des prévisions établies par les industriels vaudois. Malgré une situation tendue à l’international, les exportations ne devraient pas en souffrir. Une légère amélioration est en outre attendue sur le front des entrées de commandes et de la production au cours des 3 prochains mois. Dès lors, seuls 15 % des entrepreneurs interrogés s’attendent à une détérioration de la situation des affaires au cours du prochain semestre.

Partenaires