Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel d'octobre 2018 - Les industriels vaudois tablent sur une activité soutenue pour la fin de l'année

05.12.2018 - Si les premiers signes de ralentissement du rythme de croissance se font sentir et que les prévisions pour 2018 et 2019 ont été légèrement revues à la baisse, la croissance économique mondiale est restée vigoureuse au cours du dernier trimestre. Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ne se font pour le moment pas sentir, la croissance de ces 2 pays se maintenant à un rythme soutenu. Une situation hétérogène parmi les pays émergents, le ralentissement de la croissance dans la zone Euro ou encore les récentes turbulences sur les marchés financiers viennent toutefois tempérer cet enthousiasme. De son côté, même si le franc suisse s’est quelque peu renchéri, l’économie helvétique bénéficie toujours d’une industrie d’exportations vigoureuse malgré un léger fléchissement au cours du dernier trimestre. La croissance du PIB devrait néanmoins atteindre 2,9 % cette année, selon les prévisions du SECO.

Le canton de Vaud devrait quant à lui voir son PIB augmenter de 3,3 % en 2018, selon le CREA, et les entreprises industrielles vaudoises ne sont pas étrangères à cette situation conjoncturelle favorable. De manière globale, la production évolue en effet toujours positivement, notamment stimulée par des entrées de commandes en progression. L’insuffisance de la demande n’est dès lors citée comme obstacle à la production que par 20 % des sondés, contre 40 % l’an dernier à la même période. En conséquence, trois quarts des répondants jugent leurs carnets de commandes globales suffisamment ou bien remplis, une proportion qui s’élève même à 90 % pour les carnets de commandes étrangers. Les entreprises industrielles vaudoises restent en effet bien profilées sur les marchés extérieurs, puisque seules 10 % d’entre-elles ont vu leur position concurrentielle se détériorer sur ces mêmes marchés au cours du dernier trimestre.

L’optimisme reste de mise parmi les industriels vaudois concernant l’évolution attendue au cours des prochains mois. Selon une majorité d’entre-eux, les exportations ne devraient pas faiblir, alors que les attentes sont largement positives en ce qui concerne les entrées de commandes, la production et l’évolution des effectifs. Par conséquent, seuls 8 % des répondants envisagent une détérioration de la marche des affaires au cours du prochain semestre.

Partenaires