Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel de juillet 2019 - L'industrie vaudoise n'est pour l'heure pas affectée par un contexte international perturbé

12.08.2019 - L’environnement conjoncturel mondial voit son niveau d’incertitude grandir au cours de cet été. Les tensions commerciales s’accentuent, non seulement entre les Etats-Unis et la Chine, mais également dans une proportion importante entre le Japon et la Corée du Sud. En Europe, la perspective d’un Brexit sans accord risque de se concrétiser. Les foyers de tensions géopolitiques restent par ailleurs toujours nombreux. Par conséquent, sans qu’il soit question de récession, la plupart des instituts procèdent à des révisions de la croissance à la baisse tant pour les principales économies que pour celles des pays émergents. Au niveau suisse, le récent renchérissement du franc démontre une nouvelle fois sa fonction de valeur refuge et pourrait à terme, en cas de persistance, peser sur la compétitivité des entreprises sur le plan international.

Les conséquences du ralentissement économique mondial se font également sentir sur les exportations vaudoises. Ainsi, un quart des répondants jugent leurs carnets de commandes étrangères insuffisamment remplis, une proportion en augmentation sur les quatre derniers mois. Par ailleurs, un sondé sur deux constate une diminution des entrées de commandes en rythme annuel. La situation demeure toutefois satisfaisante pour la majorité des entrepreneurs interrogés. La durée assurée de production, le taux d’utilisation des capacités de production et la position concurrentielle – tant sur les marchés suisse qu’étrangers – restent en effet globalement stables. En outre, l’insuffisance de la demande est citée comme obstacle à la production par un tiers des répondants, contre 40 % lors du précédent trimestre. Trois quarts du panel constatent par ailleurs une évolution stable de la situation bénéficiaire sur les trois derniers mois.

La plupart des industriels vaudois n’anticipent pas de dégradation des différents indicateurs pour les trois prochains mois, malgré un enthousiasme plus mesuré et des difficultés qui devraient perdurer sur le plan international. Dès lors, seuls 6 % des entrepreneurs interrogés pressentent une détérioration de la situation des affaires au cours du prochain semestre.

Partenaires