Page d'accueil du site Navigation principale Début du contenu principal Plan du site Rechercher sur le site

Industrie - Indicateur synthétique de la marche des affaires

Trimestriel de janvier 2021 - La reprise se fait attendre pour l'industrie vaudoise

19.02.2021 - L’année 2020 s’est terminée dans une ambiance morose, chargée de restrictions fortes dans la majorité des pays du globe. Ces dernières ont toutefois été moins drastiques que celles prises au printemps dernier, ce qui a débouché sur une récession mondiale moins importante qu’initialement prévue. Le FMI estime en effet cette dernière à -3,5 % et a par ailleurs réévalué la croissance prévue pour 2021 à 5,5 % (contre 5,2 % lors de la précédente estimation). Si le chemin reste encore parsemé d’embûches et que la crise devrait se faire ressentir sur le long terme, l’amélioration de la situation sanitaire ainsi que le démarrage des campagnes de vaccination massive laissent entrevoir un retour à la normale à moyen terme. Après une contraction du PIB de -3,4 % l’an dernier, la reprise économique devrait être de l’ordre de 2,2 % pour le canton de Vaud cette année, selon les dernières estimations du CREA.

La situation est toujours difficile pour les industriels vaudois, avec un indicateur de la marche des affaires qui continue d’évoluer à un faible niveau en comparaison historique. La baisse des entrées de commandes s’est poursuivie au cours du trimestre sous revue et la faiblesse de la demande se fait ressentir de manière criante : près de 80 % des répondants citent en effet l’insuffisance de la demande comme principal obstacle à l’activité, une proportion jamais atteinte au cours des dix dernières années. Dès lors, six entrepreneurs sur dix font état d’un recul des entrées de commandes et de la production en comparaison annuelle. La durée assurée de production atteint ainsi un seuil historiquement bas (4,6 mois). Un tiers des sondés ont par ailleurs vu leur situation bénéficiaire se détériorer au cours du dernier trimestre, alors que la situation est restée stable pour la moitié du panel. Fait réjouissant, seuls 10 % des répondants jugent trop élevé leur nombre d’employés, contre le double lors du dernier relevé trimestriel.

Le climat négatif continue de peser dans les prévisions des industriels vaudois. Si un quart d’entre eux devraient augmenter leurs prix de vente, un tiers du panel s’attend à une nouvelle diminution de la production au cours du prochain trimestre. Malgré la situation tendue à l’international, une légère tendance positive semble se dessiner sur le front des exportations. Par ailleurs, les répondants envisageant des suppressions de postes sont moins nombreux qu’au cours des trois derniers trimestres.

Partenaires